iOS6 la déception made by apple

La keynote Apple du 11 juin a révélé les nouveautés de la nouvelle mouture du système d’exploitation destiné aux périphériques mobiles de la marque à la pomme (iPhone & iPad). iOS6 intègre essentiellement des améliorations de fonctions existantes : Téléphone, Navigateur, Mails, Commande vocale (SIRI), Navigation … On y retrouve ainsi peu de réelles innovations. Les nouveautés les plus notables se cantonnent à l’ajout d’un véritable GPS et d’une application de gestionnaire de tickets/billets ( ??!!). A noter que ces 2 besoins étaient déjà largement couverts par une myriade d’applications présentes sur l’AppStore.

Ainsi, avec l’arrivée de nouveaux périphériques qui promettent enfin la convergence entre ordinateur traditionnel et  tablette (la tablette surface de Microsoft vient d’être dévoilée),  ce tuning de l’iOS sera-t-il suffisant pour conserver sa position dominante sur un marché qui s’effrite déjà ?

Il faut bien reconnaître que l’interface iOS commence à dater. L’interface initialement prévue pour iPhone, portée brute de fonderie sur iPad, tire peu parti de la surface d’écran supplémentaire offert par la tablette. Ce qui pouvait être toléré jusqu’alors devient difficilement excusable quand on la compare à l’interface Metro de Windows 8, beaucoup plus moderne, et avec un principe de tuiles qui mélange habilement icônes de lancement d’applications et affichage dynamique d’informations.

L’autre problème majeur d’iOS, qui depuis toujours lui vaut un certain nombre de récriminations, est son mode de fonctionnement en « silos applicatifs ».

  • Quel embarras dès lors qu’il s’agit de partager un media (document, photo …) entre applications, ce qui ne se fait de toute façon que par duplication du media, et encore, quand cela reste possible.
  • Aucune possibilité d’ajouter un service de réseau social autre que Twitter et (désormais) Facebook pour partager simplement du contenu sans avoir à se rendre dans l’application dédiée.
  • Aucune intelligence du carnet d’adresse qui pourrait offrir une vue unifiée des contacts issus de tous les univers sur lesquels nous errons quotidiennement (Facebook, Linkedin, Twitter, MSN …).
  • Interdiction totale d’agir sur le contenu stocké dans les sacro-saintes applications natives, raison invoquée : la sécurité des données  et le bien des utilisateurs, Amen !!!
  • Et bien évidemment aucune possibilité d’ajouter au niveau système des accès cloud standards tels que Dropbox and co, qui pourrait constituer un palliatif acceptable à l’absence de répertoire local partagé et aux limitations d’iCloud.

Enfin ajoutons à cela qu’Apple n’a jamais su réellement exploité sa domination sur le marché tablette+mobile. Les possesseurs des spécimens « HP TouchPad + HP Pre s’exécutant sur webOS », mort-nés l’été dernier,  pourront témoigner des services innovants proposés par un couple de périphériques prédestinés l’un à l’autre. On y retrouve l’envoi simplifié (par simple contact) de données  d’un device à l’autre (pages web, photos …) ou encore la récupération d’un appel mobile sur la tablette. Il est du plus bel effet que de répondre à un appel téléphonique sur sa tablette pendant que l’on surf travaille, le mobile étant resté comme à l’accoutumé dans sa poche de veste.

Quelle motivation alors peut-il rester aux utilisateurs du système iOS ?  Sans doute et paradoxalement celle de la pérennité du matériel Apple. Sauf erreur de ma part iOS6 est compatible avec les préhistoriques iPhone 3GS commercialisés en 2009, autant dire une éternité pour le monde du mobile.

Manuel ALVES

1 Response to “iOS6 la déception made by apple”


  1. 1 plemberger 09/10/2012 à 15:30

    > Aucune intelligence du carnet d’adresse qui pourrait offrir une vue unifiée des contacts issus de tous les univers sur lesquels nous errons quotidiennement (Facebook, Linkedin, Twitter, MSN …).

    Cher ami là, tu exagères un poil. Le carnet d’adresse Facebook est intégré dans le carnet Apple, il y a même une groupe Facebook. Regardes mieux 😉
    > Et bien évidemment aucune possibilité d’ajouter au niveau système des accès cloud standards tels que Dropbox and co

    L’application SugarSync permet de faire tout ce dont on a besoin : partager n’importe quel fichier, synchroniser des fichiers avec l’iPhone, envoyer un fichier par mail etc, etc… Idem pour GoodReader.

    > … chez les concurrents… la récupération d’un appel mobile sur la tablette

    Ça t’arrive souvent d’avoir à récupérer un appel sur ton iPad ?

    > Quelle motivation alors peut-il rester aux utilisateurs du système iOS ?

    C’est beau, c’est simple et c’est cohérent. Ça zeniphie la vie.

    Les produits Apple restent à ce jour une incarnation de l’idée vraiment moderne (merci Steve, si, si) que le progrès n’est pas fait que de caractéristiques techniques mais aussi et avant tout d’humanisation des objets que nous utilisons au quotidien. Interviennent donc des facteurs non mesurable mais essentiels dans la vie comme l’élégance, la beauté, le calme ou la stabilité. Histoire que nous puissions nous consacrer à des choses plus significatives que d’apprendre à faire marcher une nouvelle IHM tous les 6 mois…

    > les préhistoriques iPhone 3GS commercialisés en 2009, autant dire une éternité pour le monde du mobile/ Il faut bien reconnaître que l’interface iOS commence à dater.

    Et si la nouveauté c’était la stabilité justement ? Quelle manie aussi de vouloir changer d’interface à tout bout de champs. C’est une vraie maladie d’informaticien ça ! Tu t’attends à ce que les pédales d’une voiture changent de place chaque fois que sort un nouveau modèle ? Est-ce qu’on change de notations mathématiques tous les 6 mois ? Ce changement pour le changement, sans réelle nécessité, c’est ça qui la vraie ringardise de l’IT selon moi. Dans une perspective un peu optimiste on pourrait voir cette stabilité que tu décries chez Apple (celle de l’IHM ou celle du facteur de forme des appareils) comme les prémisses d’un monde où les objets seront un jour moins jetables voir même réparables. Bien sûr à l’heure actuelle Apple reste le champion de l’obsolescence programmée, un véritable scandale sur la plan écologique, et c’est pourquoi j’ai bien pris soin d’écrire « prémisses ». Cela dit j’ai entendu dire que le marché des iPhones d’occasion avait le vent en poupe à cause de la qualité des produits justement et de leurs stabilité.

    Sinon, lorsque SQLI offrira des iPhones 5 je suis persuadé que tu seras le premier à connaître toutes les fonctionnalités par coeur. Donc arrête de faire la fine bouche 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Mises à jour Twitter

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 29 autres abonnés

Catégories

Statistiques

  • 64,072 hits

%d blogueurs aiment cette page :