Kickoff Sun, portlets 2 et EJB 3.1

Enorme: c’est la première impression que l’on a en entrant dans le Moscone Center de San Francisco. 10 000 personnes s’agitent et font la queue pour assister au kickoff de Sun, introduit par un show de danseurs ponctué d’un lancer de T-Shirt à la catapulte par James Gosling…

Tout la session a tourné autour de Java+You, et Rich Green s’est évertué à démontrer que java était partout (mobiles, PS3…), et que les utilisateurs tiraient la technologie, même en entreprise. Un exemple avec Kindle, le livre numérique d’Amazon, a presque marché. Si Java est partout, c’est aussi parce que JavaFX permet d’unifier la programmation et le déploiement sur tout type de terminaux : un exemple avec une application dans un browser que l’on glisse et dépose sur le bureau, puis que l’on visualise sur un mobile était très explicite. La refonte de Glassfish pour la V3 est sa modularité a aussi été mise en avant, avec un noyau de 98k qui démarre en moins d’une seconde. Le projet Hydrazine a enfin été abordé, comme un moyen de fédérer, découvrir et déployer des services « on the cloud », un peu comme Microsoft Live Mesh. Malgré le peu de détail donné, je pense que ce projet peut rapidement prendre de l’importance. Enfin, Neil Young (pour les plus jeunes : un rocker emblématique qui a commencé en 1963) est venu louer les mérites de Java embarqué dans un Blu Ray sur une PS3 : grâce à cette technologie, il peut enfin mettre à disposition l’intégralité de ses archives et de ses morceaux en 192/24 tout en ne sacrifiant pas l’interactivité. On peut écouter un morceau, et pendant ce temps parcourir les images d’archives.

Beaucoup moins rock, j’ai enchaîné sur la présentation par Stefan Hepper, d’IBM, des portlets 2(.0…) / JSR-286 dont on a déjà parlé ici. Il a très logiquement mis l’accent sur la coordination de portlets, et leur communication à l’aide d’events que chacune produit ou consomme. Un exposé intéressant, car il montrait bien les possibilités / dangers qui s’offrent maintenant lors de la création d’une application composite : il faut penser autrement la navigation interne à la portlet, et l’on peut maintenant vraiment avoir des cinématiques très complexes. Plusieurs points ont aussi été abordés, et notamment tout le travail pour enlever certaines restrictions que l’on avait en portlet 1 (Portlet filters, manipulation des headers…) et améliorer le comportement général (cache, AJAX…) et l’alignement de la norme sur JSF et WSRP pour l’exposition distante.


J’ai ensuite assisté à une présentation de l’état d’avancement des EJB 3.1 très intéressante, car allant dans deux directions : toujours l’amélioration de la facilité d’utilisation qui était le seul but des EJB 3.0, mais maintenant aussi l’ajout de nouvelles fonctionnalités : l’EJB singleton, et des timers basés sur le principe de cron, appels asynchrones locaux. La simplification porte sur le déploiement intégré dans un war, l’interface business locale optionnelle, un sous ensemble EJB Lite facilement embarquable. Un travail en cours, très intéressant, qui touche des domaines sensibles comme les profiles.

0 Responses to “Kickoff Sun, portlets 2 et EJB 3.1”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 29 autres abonnés

Catégories

Statistiques

  • 64 114 hits

%d blogueurs aiment cette page :