Conférence Sustainable IT Architecture

Le 31 janvier se sont déroulées les assises des systèmes d’information durables, organisées par Pierre Bonnet (le fondateur de la communauté « Sustainable IT Architecture »). Cette journée a été le moment de revenir sur les architectures orientées services (SOA), avec un discours mature et centré sur les problématiques rencontrées. Quelques grands retours d’expérience ont été présentés durant la journée mais le premier constat est qu’il reste néanmoins beaucoup de chose à défricher, surtout du coté des méthodologies; ce que les communautés Praxime (poussant la méthodologie Praxème) et Sustainable IT souhaitent résoudre à terme.

Sustainable IT est une communauté qui promet de prendre beaucoup d’importance vu le nombre de participants (plus de 250 personnes, sans compter ceux qui n’ont pu venir faute de place); des auditeurs qui venaient de tous les domaines de l’informatique (Service, Editeur, DSI) et de sociétés de toutes tailles (Sun, BNP Paribas, …). Du côté des intervenants, le séminaire était animé par trois types de profil, chacun avec leurs discours propres :

  • les DSI expliquant leur démarche SOA en interne et les changements sur les habitudes de travail,
  • les éditeurs de logiciel, amenant une démarche outillée pour assurer une meilleur agilité des applicatifs,
  • les intégrateurs, avec un discours beaucoup plus centré sur les impacts applicatifs et la réalité projet.

Un des messages forts passés à l’intention des DSI est la besoin de mobilisation des ressources pour arriver à bon port, car la route SOA est certe très intéressante mais pavée d’embuches. Le SOA se justifie par un effort de revue interne pour changer en profondeur les SI, afin de les rendre plus réactifs et plus maléables. A l’arrivée, le SI ne sera plus perçu comme une source de coût et de rigidité pour le business, et pourra fournir des vraies métriques indicateurs de l’impact sur la stratégie d’entreprise.

Mes impressions après cette journée sont les suivantes :

  • Des intervenants de différentes qualités mais souvent au dessus de la moyenne, particulièrement du coté des DSI et des quelques éditeurs qui ont su mener une longue refléxion autour des SI et de certains principes qui ont fait ou sont en train de faire leurs preuves,
  • Le partage de vrais retours d’expérience sur les succès mais aussi les échecs de la démarche ont été très enrichissants, et ont révélé le travail effectué autour des démarches SOA et de l’organisation,
  • La présentation d’une suite logicielle (ACMS) assurée par la mise en place d’outils complémentaires découpée par préoccupation semble assez intéressant. Ces produits offrent un regard assez neuf sur la conception des applications et proposent une flexibilité et une articulation là où le métier en aurait le plus besoin, i.e. selon eux, au niveau de la gestion des données maitres (données transverses à toute l’entreprise), au niveau des processus et aussi au niveau des règles métier.

J’ai aussi noté quelques idées intéressantes que je vais vous résumer en quelques mots. Tout d’abord, le SOA doit être mené comme un projet de « refonte », c’est à dire qu’il faudra changer profondément l’architecture des applications, la maintenance opérationnelle des services et par conséquent l’organisation. Evidemment pour réussir cette refonte, elle ne doit pas être réalisée avec d’un seul bloc en raison de l’effet tunnel qui s’avère souvent mortel pour les projets de refonte du SI. Ici, la refonte doit être menée de manière incrémentale, et en trois étapes :

  • le SOA esthétique ou SOA de surface,
  • le SOA étendu,
  • le SOA de refonte.

Ces trois étapes sont sensées améliorer graduellement la nouvelle démarche de conception des applications, avec des quick win internes justifiant sa continuation. Cet effet graduel va pouvoir laisser aux participants le temps d’intégrer l’apprentissage de nouveaux langages, la capitalisation des méthodes de conceptions, et d’évaluation projet.

Un autre concept discuté dans la journée est celui des variantes, c’est-à-dire le fait qu’au même moment on peut avoir besoin « d’un même applicatif pour des prises de décision dans des contextes différents ». Ces variantes ou règles de variation doivent être sorties du code pour ne pas figer et mélanger ces règles sensibles dans un embroglio de code. C’est dans ce contexte que la plateforme ACMS, souhaite intervenir en amenant des concept assez novateurs et qui offrent une réponse d’agilité à trois niveaux : données, processus et règles métier. Ainsi l’introduction d’un BRMS (moteur de règles) semble sortir des couples classiques de « services \ processus » (avec un BPM évidemment), cependant l’intégration et l’interopérabilité transparente entre les différents outils d’agilité me laisse encore un peu perplexe.

Néanmoins, je pense que ce sont des bons produits en soi et il faudra suivre de près la plateforme ACMS, qui pourrait constituer à terme une base sur lesquels articuler les applicatifs et peut-être même le SI dans sa globalité, qui sait ?

Ainsi pour conclure, les concepts forts de la journée étaient :

  • L’approche SOA entraine une Refonte du SI (organisation, architecture, démarches et procédures de dévelopement applicatif), et donc un vrai changement des habitudes !
  • L’introduction de l’agilité avec la plateforme ACMS,
  • La présentation d’une démarche centrée sur la méthode et l’impact culturel dans les entreprises.

Pour en savoir plus n’hésitez pas à vous inscrire dans les communautés Praxime et Sustainable IT :

3 Responses to “Conférence Sustainable IT Architecture”


  1. 1 Pierre Bonnet 18/02/2008 à 14:06

    Merci pour ce compte-rendu très utile de cette journée des Assises des SI durables
    Pierre Bonnet
    Fondateur de la communauté Sustainable IT Architecture

  2. 2 Olivier Feutrier 11/03/2008 à 22:38

    Merci pour ce très bon billet et cet excellent séminaire. La journée fut un subtil mélange entre théorie, expériences de mise en œuvre fort intéressantes et de doux chants d’éditeurs ou SSII. Cela ne cache pas les ambitions de cette communauté de convaincre les DSI du bien fondé d’une refonte « progressive » de systèmes peu maintenables (ERP, mainframe, …).
    Ce changement implique un budget conséquent, une stratégie d’entreprise sur 5 ans minimum, une volonté forte de la DG et l’appropriation humaine et technique d’une démarche de gestion de la qualité, de l’urbanisation et d’industrialisation des développements. Faut il vraiment s’y lancer ?
    Les outils autour de ACMS et Praxeme sont ils matures et les concepts des standards de fait ? en particulier les moteurs de règles (BRMS non standard mis à part les normes PRR et RIF).
    Il semble exister encore peu de concurrence sur ce domaine.
    MDM ne pourrait il pas être simplement la gestion centralisée des méta-données métiers de l’entreprise ? Nul doute qu’il faut suivre de près cette communauté car les principes de base vont dans une bonne direction ; l’ouverture, la réappropriation du métier par la modélisation et le pilotage de son SI mais est-ce simple à mettre à œuvre, les outils sont ils cohérents entre eux, comment calculer son ROI, quelle performance et Microsoft ou IBM dans tout cela… ? Olivier Feutrier
    Business Architect chez SQLI

  3. 3 JP Lamol 05/08/2009 à 14:56

    Excellente conférence. Est-il possible d’avoir l’agenda des suivantes? JP


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 29 autres abonnés

Catégories

Statistiques

  • 64 114 hits

%d blogueurs aiment cette page :